Le blog qui parle des technologies de demain...DF.I

D.FI & VERITAS Vs Ransomware

Depuis quelques semaines, nous sommes sensibilisés aux risques que représentent les Ransomwares comme Wannacry (Mai 2017) ou Petya (Juin 2017). Ce business se développe même sous la forme de « Ransomware as a Service » avec Karmen où pour 175$, l’acheteur conserve le bénéfice des rançons payées par ses victimes.

Lorsque j’aborde ce sujet avec mes clients, j’entends souvent plusieurs types de réponse :

  1. « Nous avons un anti-virus à jour qui nous assure une protection de notre SI. » Certes l’antivirus est indispensable, mais qu’arrivera-t-il si le criminel arrive à franchir les barrières de l’antivirus ? Face à la multiplication des terminaux BYOD, souvent connectés au SI mais rarement protégés selon les règles de l’art, comment être certain de ne pas être infectés par les backdoors qu’ils constituent ?
  2. « Notre SI est répliqué sur 2 Datacenters, nous permettant de repartir rapidement en cas de défaillance du site principal. » L’usage de la réplication est idéal pour se protéger d’un désastre d’origine naturel (inondation, tornade, foudre) ou d’un sinistre (incendie, explosion), qui se caractérise par une interruption quasi instantanée du SI. Mais quand est-il lorsqu’il s’agit d’une corruption de données qui va se propager insidieusement durant 1 ou 2 semaines avant de se déclarer ? Combien de temps faudra-t-il pour basculer l’intégralité du SI sur le site de secours ? En règle générale, le DRP consiste en un ensemble de procédures testées certes régulièrement, mais de façon unitaire. Les ressources affectées à l’exécution du DRP seront-elles suffisantes pour réaliser l’ensemble des procédures en satisfaisant les niveaux de service requis par les métiers de l’entreprise ?

La réponse à ce nouveau défi tient également dans la mise en place d’une solution de protection de la donnée robuste, apte à garantir le niveau de service attendu pour chacune des applications nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise. La réponse proposée par D.FI et VERITAS se base sur VERITAS Netbackup et VERITAS Resiliency Platform pour l’exécution d’un plan de sauvegarde garantissant la réplication des données sur le site de secours.

  • Veritas Netbackup, permet de sauvegarder et de restaurer le plus grand nombre d’écosystèmes du marché (AIX, Linux, Solaris, HP-UX, VMware, Hyper-V) à l’aide des technologies les plus innovantes ; et de répliquer non seulement ses sauvegardes, mais aussi son catalogue de sauvegarde vers le site distant, permettant ainsi de restaurer les données instantanément sur le site de secours.
  • Veritas Resiliency Platform, permet quant à lui d’automatiser un plan de reprise comprenant aussi bien des serveurs physiques que virtuels, en s’appuyant aussi bien sur :
    • La synchronisation embarquée dans les baies de stockage,
    • Un moteur de réplication qui lui est propre et permet ainsi une réplication agnostique entre 2 technologies de stockage différentes,
    • Les sauvegardes réalisées par Netbackup.

Laisser un commentaire

Consulter la charte de modération