Le blog qui parle des technologies de demain...DF.I

[Case Study] Gedimat, une gestion des données rigoureuse afin de garantir un service IT fiable à un réseau de 200 adhérents indépendants

Logo Gedimat

Gedimat est le premier groupement européen de négociants indépendants en matériaux de construction.
 Outre les négociations de commissions de référencement et la mise en place d’une communication promotionnelle et institutionnelle, la centrale Gedex propose l’ensemble des services permettant la création de négoces clés en main.

La question du système informatique s’est posée dès les années 1990. En effet, la spécificité des métiers du bâtiment est de proposer un catalogue produits très étoffé avec des contraintes fortes de gestion des stocks, et des tarifs clients complexes.

Fin 2008, la stratégie de développement de la centrale s’est orientée vers la création de pôles de spécialités. C’est dans cette lignée que s’inscrit Gedibois : une nouvelle enseigne positionnée sur le secteur porteur du Bois-panneaux.

Un service informatique mutualisé

Fort de sa mission de support, Gedimat a vite saisi l’intérêt pour ses adhérents de bénéficier d’un système informatique de gestion métier, l’avantage est double : d’une part se recentrer sur son cœur de métier en bénéficiant d’un système informatique « up to date » et d’autre part de disposer d’un catalogue avec une gestion des stocks associée.

Thierry Millet Directeur des Systèmes d’Information de Gedimat souligne :

Thierry Millet, DSi (gauche) et JF Vannier, Responsable de l'exploitation (droite)

Thierry Millet, DSI (gauche) et JF Vannier, Responsable de l’exploitation (droite)

Les attentes de nos adhérents sont fortes, nous consolidons leurs attentes et les conseillons. Du fait de la mutualisation des ressources, nous garantissons à nos adhérents un outil informatique professionnel et optimisé. Du fait de la politique de prix de la coopérative et du niveau de services proposé, la mise à disposition de l’outil informatique a connu un vif succès. Notre infrastructure est pour partie hébergée sur un Power6 SystemI partitionné et pour partie sur des serveurs Windows virtualisés.

Une infrastructure sous le signe de la virtualisation

En 2008 la mise en place d’un système d’information virtualisé s’est imposée du fait des contraintes de consultation 6 jours/7 et d’une amplitude horaire large, de 7h à 19h. Le projet de virtualisation géré à l’époque par les équipes de D.FI a donné entière satisfaction avec une souplesse d’utilisation avérée et la mise en place d’un serveur de secours.

Une gestion des données au cœur de la réflexion IT

Les briques technologiques mises en œuvre lors de la refonte de 2008 sont partie intégrante du socle commun proposé aux adhérents. Thierry Millet de remarquer que :

L’explosion des données et leur valeur dans l’activité économique de notre groupement nous a conduit à une réflexion complète sur la sauvegarde. En effet les comportements des utilisateurs ont changé et le volume des données a décuplé. Notre choix s’est porté sur la solution TSM (Tivoli Storage Management) pour ses capacités et la sauvegarde sur disques et sur bandes ainsi que son interaction avec la solution VMware. Nous avons choisi de mettre en place une architecture SAN Datacore répliquée en temps réel avec 2 ESX de façon à assurer un maintien en condition opérationnelle quelle que soit la situation.

Ce projet a été géré en partenariat avec D.FI du fait de l’expertise TSM et VMware, la connaissance de l’existant et la bonne compréhension des objectifs de la direction informatique. Jean-François Vannier, responsable de l’Exploitation précise que :

Cette évolution IT a pu être menée avec succès grâce à l’expertise et l’autonomie des équipes de D.FI sur les technologies TSM, VMware et SAN. Nous avons travaillé en collaboration avec l’objectif de pérenniser nos investissements (infrastructure et formation). A ce jour nous avons gagné plus de 30 % sur les temps de sauvegarde et ce, malgré des volumes de données toujours plus importants.

Une architecture IT sécurisée

Fort de la relation que le groupement Gedex a vis-à-vis de ses adhérents, Monsieur Millet atteste d’un engagement sur le maintien d’une architecture répartie sur deux salles informatiques et la sécurité des données. Du reste outre l’architecture répartie et le plan de sauvegarde, la surveillance des salles est assurée en 24/24 par des sondes à détection de températures et inondation qui activent, en cas de souci, un service d’alarme vocale sur téléphone portable.

Concernant l’avenir de l’infrastructure informatique de Gedimat, Thierry Millet, réfléchit à un projet de PRA qui s’inscrira dans la continuité des réflexions IT faites depuis 3 ans.

One Response to “[Case Study] Gedimat, une gestion des données rigoureuse afin de garantir un service IT fiable à un réseau de 200 adhérents indépendants”

  1. […] [Case Study] La virtualisation des serveurs chez Gedimat 02 avr 2013 AUTEUR Corine Dourche-Sempé CATEGORIES […]

Laisser un commentaire

Consulter la charte de modération