Le blog qui parle des technologies de demain...DF.I

Les recruteurs face à la génération Y, un nouveau défi

On ne compte plus les enquêtes qui s’attachent à décrypter la Génération Y que l’on dit impatiente, et hyper connectée. Aujourd’hui un candidat doit être considéré comme un client à séduire par l’entreprise. Il adopte en effet les mêmes comportements,  se renseigne sur l’entreprise (missions futures, ambiance de travail, renommée)  comme il le ferait pour une marque, et lit les avis d’autres candidats ou collaborateurs sur les médias sociaux et les sites spécialisés.

66% de cette génération aura changé d’entreprise en 2020, et 40% sous deux ans.

Les résultats de la dernière enquête Millénium 2015 (7700 jeunes de 29 pays ont participé) nous en apprend plus sur leur rapport au monde du travail,  leurs attentes et leurs sources de motivation.

Cette génération est prête à s’investir pour une entreprise éthique et responsable. Près de 9 sondés sur 10 estiment que les résultats d’une entreprise devraient intégrer des critères supplémentaires au seul critère financier.

La quête de sens est fondamentale, tant dans le choix initial d’entreprise, que dans l’investissement personnel lors des missions puis dans leur management futur.

De même, les opportunités de développement en matière de leadership, le contrôle de leur carrière et la flexibilité du travail (télétravail notamment) sont plébiscités.

Concernant les secteurs de L’IT et du digital, (considérés comme les secteurs les plus attractifs par les sondés du fait de l’enrichissement des compétences) l’évolution de carrière, le salaire, et un travail stimulant, sont mis en avant par plus de 80% des sondés (après l’équilibre vie professionnelle et personnelle à 70%, et le temps de trajet à 63%).

Selon Alain Pons, (Président du cabinet Deloitte France),  cette génération implique une redéfinition de la mission de l’entreprise, de son style de management, de sa culture.

Source Enquête Deloitte Millénium 2015

Laisser un commentaire

Consulter la charte de modération