Le blog qui parle des technologies de demain...DF.I

De l’ESIGETEL au groupe D.FI, le parcours Marc-Alexandre MARIN, Ingénieur Stockage

Face à l’évolution rapide des infrastructures IT et leur complexité, notre société a développé des partenariats avec des écoles d’ingénieur et notamment l’ESIGETEL.
Dans ce cadre, nous prenons des étudiants en fin de parcours diplômant pour faire leur stage de fin d’études, sous l’œil bienveillant d’un tuteur.
Cette intégration pragmatique est souvent concrétisée par une embauche, tel est le cas pour Marc-Alexandre Marin.

Quel est votre parcours scolaire/universitaire ?

Après l’obtention de mon BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services techniques), j’ai effectué une année de classe préparatoire ATS (Adaptation Technicien Supérieur). Cette dernière m’a donné l’opportunité d’intégrer l’ESIGETEL, école d’ingénieurs en informatique et télécommunications.

En 2ème année, j’ai choisi la voie d’approfondissement ASR (Administration des Systèmes et Réseaux). Durant ma dernière année d’études, j’ai travaillé en équipe sur un projet portant sur la conception d’un logiciel de supervision pour une infrastructure XenApp.

Pourquoi avoir choisi D.FI pour réaliser votre stage ?

J’ai connu l’entreprise D.FI lors d’un atelier de simulation d’entretiens, organisé par l’école pour les élèves de dernière année.

Mon objectif était de trouver une entreprise qui puisse me proposer un sujet de stage sur la virtualisation, ainsi qu’une possibilité d’embauche à l’issue de ma formation.

D.FI répondait à ces 2 attentes.

Quel a été votre sujet de stage ?

Mon sujet de stage mélangeait stockage et virtualisation.

L’objectif était de comparer les fonctionnalités de PCA/PRA des baies NetApp et de les mettre en place dans un environnement de virtualisation de postes de travail.

Qu’avez-vous eu à réaliser durant ces 6 mois ?

La réalisation de mon sujet de stage s’est déroulée en 2 parties :

  • La première partie consistait en l’installation, la configuration et le paramétrage de deux environnements de virtualisation de postes de travail : VMware View et Citrix XenDesktop.
  • La deuxième partie concernait l’infrastructure de stockage. J’ai étudié les différentes solutions NetApp permettant la continuité de service et la reprise d’activité, et de les mettre en place sur l’infrastructure virtuelle installé précédemment.

Qu’est-ce que ces 6 mois vous ont appris ?

D’un point de vue technique, ce stage m’a permis de mettre en place les deux solutions de VDI (VMware View et XenDesktop), et de comprendre leurs principes de fonctionnement à au travers des différents éléments qui les composent. Par la même occasion, j’ai pu tester un hyperviseur que je ne connaissais pas, Hyper-V.

Durant ma période de stage, une nouvelle version de View est sortie : VMware Horizon View 5.2. De même pour XenDesktop, qui est passé à la version 7, et qui intègre XenApp. Ceci montre, qu’au-delà d’une présence de plus en plus forte en entreprise, cette technologie évolue constamment tout en cherchant à améliorer la gestion des postes, la sécurité, et l’expérience utilisateur.

J’ai par ailleurs pu travailler sur une technologie que je ne connaissais pas avant de commencer mon stage : les baies de stockage NetApp. Je me suis aperçu de l’importance du stockage dans les infrastructures informatiques, et dont la volumétrie ne cesse d’augmenter d’année en année.

Il a été très intéressant pour moi d’étudier les produits de NetApp, grands acteurs dans le domaine du stockage grâce à son système d’exploitation, ses fonctionnalités, et grâce à ses logiciels, qui assurent la gestion et surtout la sécurité de l’infrastructure de stockage, ou l’infrastructure virtuelle via SMVI par exemple. Cette partie a été très enrichissante, car c’est un exemple concret de ce qui peut être demandé par un client.

Pendant ces 6 mois, j’ai eu enfin la chance d’accompagner, à plusieurs occasions des ingénieurs confirmés, dont ma tutrice, Alexandra TRESSOL, lors de leurs interventions chez différents clients. Pour certaines missions d’installations, j’ai pu voir les différentes étapes d’un projet, de la réunion de spécification, à la recette de l’installation. J’ai vu les différentes responsabilités qu’impliquent ce travail, comme l’importance de la qualité de notre communication auprès des clients, et la bonne compréhension de ses attentes, tout en le conseillant.

L’objectif final étant que la prestation soit de qualité, et que le client soit satisfait des prestations réalisées par les équipes de D.FI.

Quel est votre meilleur souvenir de stage?

Mon meilleur souvenir … Lorsque j’effectuais mes tests sur la maquette mise en place dans le DemoCenter, et ce sentiment de satisfaction quand une opération marchait.

Le pire ?

Je pense que mon pire souvenir était lors d’une prestation avec ma tutrice. Nous étions en train de préparer l’upgrade d’un MetroCluster pour un client. A 4 jours de l’opération qui devait se faire en HNO, nous avons remarqué qu’un des futurs contrôleurs du MC était défaillant. Cela impliquait un « No Go » pour l’upgrade, et il était impossible pour le client de reporter l’opération. Ce fut la course contre la montre. Mais heureusement la carte mère du contrôleur a été remplacée à temps et l’upgrade s’est fait le jour prévu.

Pourquoi avoir choisi de poursuivre l’aventure chez D.FI au-delà de votre stage ?

Durant mon stage, une proposition d’embauche m’a été faite. Le bon déroulement de mon stage m’a motivé pour poursuivre l’aventure chez D.FI, et continuer mon évolution dans le domaine du stockage NetApp et de la virtualisation.

N’hésitez pas à poser vos questions à Marc-Alexandre via les commentaires, il se fera un plaisir d’y répondre. A bientôt !

Laisser un commentaire

Consulter la charte de modération