Le blog qui parle des technologies de demain...DF.I

De stagiaire à tutrice, mon parcours chez D.FI

Alexandra Tressol, ingénieur système D.FI Services depuis 2010. Passionnée de virtualisation et stockage.

Bonjour Alexandra, peux-tu nous décrire ton parcours scolaire et professionnel ?

Suite à une classe préparatoire, j’ai intégré l’ESIGETEL, une école d’ingénieurs en informatique et télécommunications. J’ai alors acquis les connaissances de base nécessaires dans le monde de l’informatique : le développement, les télécommunications, le réseau et  les systèmes. Seulement, nous ne pouvons rester généralistes dans un monde aussi vaste que celui de l’informatique et des télécommunications.

J’ai donc choisi lors de mon cursus, la voie d’approfondissement « Administration des Systèmes et Réseaux ». Ce cursus se finalisait par un stage de fin d’étude d’une durée de 6 mois, c’est alors que j’ai intégré D.FI en tant que stagiaire.

L’intitulé de mon projet fut un sujet de veille technologique : le VDI et le mode offline. J’ai alors décuplé mes connaissances à la fois sur les solutions de virtualisations que sont Citrix XenDesktop, Citrix XenApp, VMware View et ThinApp mais aussi sur les solutions de stockage proposées par NetApp.

Depuis, je me suis spécialisée sur la technologie NetApp. Il n’en reste pas moins que je continue à me former sur les autres technologies de virtualisation telles que VMware et Citrix car nous ne pouvons mettre de côté les technologies liées à celles que l’on installe.

Aujourd’hui, quel est ton quotidien chez D.FI ? Quelles sont tes missions ?

Mes missions au sein de D.FI sont variées car nous sommes sollicités de diverses manières.Nous pouvons aussi bien avoir des missions de conseil, d’intégration ou d’assistance. Mes principales missions restent la réalisation d’audit et de prestations de mise en place ou d’évolution d’infrastructure NetApp.

La veille technologique fait également parti de mon quotidien car nous ne devons pas oublier de nous tenir à jour dans un monde en perpétuelle évolution. Pour ce faire, nous disposons d’un Democenter qui regroupe la grande majorité des technologies que nous installons. Il nous est ainsi possible de réaliser des maquettes dans des environnements semblables à ceux de nos clients.

Comment envisages-tu l’accueil de ton stagiaire ? Quelles sont tes motivations ?

Je considère que le partage de connaissance est un élément clé de notre construction.  Nous sommes, dans nos métiers, en perpétuel apprentissage. Il est ainsi nécessaire de toujours chercher à apprendre et quel meilleur moyen que d’être accompagné par une personne expérimentée pour progresser plus rapidement ?

C’est ce qui s’est passé pour moi il y a maintenant 3 ans. J’en ai un retour très positif car cela m’a permis de monter très rapidement en compétence et j’espère qu’il en sera de même pour ce futur stagiaire. L’objectif est de l’accompagner dans son projet qui sera « Etude des différentes solutions de PRA/PRA NetApp hébergeant une infrastructure de virtualisation de postes de travail », tout en lui apportant les connaissances et les réflexes qui lui seront nécessaires pour dérouler à bien un projet.

Cet accompagnement passera par l’apport de connaissances techniques mais également par la poursuite et la gestion d’un projet dans sa globalité. Le stagiaire aura ainsi l’occasion de suivre les étapes des phases de spécifications techniques jusqu’à la recette.

De plus, gérer un stagiaire m’apprendra énormément aussi bien du point de vue du management que du transfert du connaissance car nous apprenons toujours surtout lorsque des questions inattendues surviennent.

Quels sont les messages que tu souhaiterais faire passer à cet étudiant comme à l’ensemble de ses camarades vis-à-vis du monde du travail ?

Comme disait Confusius : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ».

Il ne faut pas considérer le travail comme un fardeau mais plutôt comme un loisir. Ce n’est pas toujours facile et on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Il n’en reste pas moins que si on est passionné par ce que l’on fait on surmonte les situations même les moins plaisantes et on en retire une grande satisfaction, sans quoi il est préférable de changer de direction.

Laisser un commentaire

Consulter la charte de modération